L’ELECBIKE

par Quentin Lebastard pour Kardi | Appel à projets

macaron_projet_tous

L’ELECBIKE

logo_elecbike

 

Co-porteuse du projet : Estelle RIVRAY

Établissement scolaire associé : Lycée Professionnel Porte de Normandie à Verneuil-Sur-Avre (27)


 

Dans cet établissement, les classes de CAP sont soutenues par un dispositif de persévérance scolaire afin de valoriser le travail des élèves de ces classes, permettre un accompagnement rapproché et éviter le décrochage.

 

Ce projet est pluridisciplinaire et est au service de tous les élèves de l’établissement.

 


 

Afin de recycler un de nos vélos  anciens et non utilisable sur route, nous envisageons de créer l’ELECBIKE. Ce vélo sera un vélo soutenu par un support créé par les élèves de CAP chaudronnerie et relié à un système électrique qui permettra de produire de l’électricité.

L’ELECBIKE sera installé dans le foyer du lycée et pourra être utilisé par tous les élèves afin de pouvoir recharger la batterie de leur téléphone portable.

Ce vélo sera relooké par les élèves avec l’aide du professeur d’éducation esthétique.

Ce projet pourra notamment être utilisé ensuite pour les cours de sciences voir en EPI pour les 3e Prépa-Pro.

Voilà un bon moyen de lutter contre l’obésité, une bonne approche aussi pour sensibiliser aux énergies renouvelables (au programme de 3e et de CAP) d’autant plus que l’un des CAP concerne l’électricité.

Nous pourrons ainsi, par l’intermédiaire de ce projet, sensibiliser nos élèves à la responsabilisation de chacun face à l’énergie.

L’établissement est labellisé développement durable niveau 2 et ce projet est complètement en accord avec ce label.

 

 


 

Nous recherchons des financements pour l’achat de matières premières (support pour le vélo, matériel électrique, dynamo, peinture).

Ce financement pourrait éventuellement permettre d’équiper 2 vélos au lieu d’un et de mettre en avant notre projet auprès de tout le lycée.

Pour cela nous organiserions un concours de production électrique entre les classes lors de la semaine culturelle au mois de mai.

Merci pour votre soutien.

Estelle Rivray

 

Les votes sont ouverts 🙂

13 avis sur “L’ELECBIKE”

  1. Une chose m’échappe, dans ce projet! C’est qu’il faudrait « pédaler » pour recharger les téléphones portables? MDR! ON a inventé « les batteries de recharges; à 3 euros. 12 heures d’autonomies! Et bien sur; vous garantissez les connexions WIFI, grâce à « cette méthode », de pédalage? PARCE QUE. AVOIR DE LA BATTERIE. C’EST FACILE, sans pédaler! Avoir de la connexion; c’est plus hard, mais INDISPENSABLE!

    1. Et, en aparté; Estelle; RIVAY vos propos « Voilà un bon moyen de lutter contre l’obésité », sont condamnables! Ils sont « insultants, diffamatoires, racistes ». Vous portez un jugement personnel quia matière.

      1. De tels projets existent déjà dans des bio fast food comme Exki, par ex, les gens pédalent et rechargent leur batterie et ça marche très bien!
        Je ne comprends pas l’agressivité de ce propos!

  2. Ce vélo sera un vélo soutenu par un support créé par les élèves de CAP chaudronnerie et relié à un système électrique qui permettra de produire de l’électricité. …. INTÉRESSANT! MAIS comment « mon vélo », sans rien, va pouvoir devenir « un vélo producteur d’énergie »? OU comment le relier à un support d’énergie?

  3. Oui je t’ai dit fait intervenir le label du développement durable !!! Ton projet est au top et transposable dans toutes les écoles techniques !!!!

  4. La Dreal devrait participer au financement du projet car il est original et permet une valorisation du travail des élèves. Voir aussi du côté du rectorat et des associations de défense de l’environnement bravo

  5. J’imagine déjà le nombre d’élèves qui vont pédaler, heureux de montrer la réussite de leur super électro vélo ! Un très beau projet qui va mobiliser plusieurs approches pédagogiques, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Les articles qui pourraient vous intéresser :