Orthopédagogie à l’école

par Quentin Lebastard pour Kardi | Appel à projets

bandeau

macaron_projet_dys

 

 

 

 

 

Porteuse du projet : Eugénie Pettigrew Leydier

Établissement scolaire associé : Lycée Français de Manille (AEFE)


Constat : Les enseignants du LFM s’aperçoivent que plusieurs élèves ont des retards d’apprentissage qui se sont creusés pour diverses raisons : troubles non spécifiques ou diagnostiqués comme la dyslexie, la dysorthographie, la dyscalculie, les fonctions exécutives, la dysphasie, l’autisme et le trouble déficitaire de l’attention. La plupart des problématiques concernent l’organisation du temps, du matériel et des idées, puis le développement des fonctions exécutives (document joint Fonctions exécutives).

 

bandeau2-aefe

 

Réponse : Le projet d’instaurer l’orthopédagogie au sein de l’établissement scolaire afin d’offrir un service d’aide à l’apprentissage en contexte de rencontre individuelle se met en place. En effet, certains élèves sont privilégiés d’aller travailler dans un local prévu pour une remédiation propre à la situation de chacun. La séance est complètement orientée par rapport au rythme d’apprentissage de l’élève et à sa façon de comprendre (besoin de manipuler, de s’enregistrer, d’utiliser des jeux, etc.) L’objectif principal est de permettre d’intégrer des stratégies afin de pallier les difficultés en développant une autonomie et une autorégulation (document joint Orthopédagogue).

 

 

Perspectives du LFM : En raison de la forte demande de suivis particuliers par les enseignants et par les parents, nous croyons au projet d’un service complet en orthopédagogie venant en aide à tous, à visée particulière pour les élèves qui ont des besoins éducatifs particuliers. En effet, nous considérons l’importance cruciale de la collaboration entre les acteurs au service de l’élève (enseignants, parents etorthopédagogue). Pour le moment, le temps consacré à la communication étroite et fréquente (rencontres, courriels, créer des fiches d’adaptation, etc.) est assumé de manière volontaire par faute de finance accordée par le Conseil de gestion de l’école. Également, il serait intéressant que l’orthopédagogue ait l’occasion d’être rémunérée pour le temps passé à se déplacer dans les classes afin d’animer des capsules à visée orthopédagogique (écoute active, création de fiches mentales, etc.), de repérer les élèves dans le besoin (attention, écriture, etc.) et d’offrir un échange avec les enseignants (utilisation du visuel, déplacer un élève selon les stimuli, créer un outil aide-mémoire pour tous afin de développer l’autonomie, etc.)

De plus, nous voudrions instaurer un relais de la prise en charge des élèves qui vivent des difficultés plus légères par les élèves de Terminale aimerait voir le jour. Ces grandsélèves doivent néanmoins pouvoir compter sur un adulte référent afin d’être guidés dans leur démarche d’aide. De ce fait, l’orthopédagogue aurait un rôle à jouer de manière à ce que l’élève sache comment intervenir de manière efficace (liens de confiance, motivation, régularité, méthodes, etc.)

 


 

Finalement, nous évaluons la nécessité d’intégrer des outils technologiques (ordinateur, logiciel, dictionnaire électronique, etc.), d’utiliser un matériel adapté (jeux, livres, coussins pour s’assoir, vélo-pupitre, etc.) ainsi que de permettre des conditions d’évaluation gagnantes (environnement à effectif réduit surveillé pour la passation d’examens avec un tiers de temps supplémentaire). Effectivement, depuis cette année, trois élèves utilisent leur propre ordinateur pour prendre leurs notes de cours, pour faire leurs devoirs et pour réaliser leurs évaluations. Les parents ont acheté la licence Medialexie ainsi qu’une souris permettant la numérisation. Des besoins financiers se manifestent afin de permettre la réalisation de tous les éléments en faveur des élèves qui ont des besoins éducatifs particuliers.

 

fonction-executives

 

 

logo-3

arthur_scanbook_assis_livres

 

orthopeedagogie-1

orthopeedagogie-2

logo-aefe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les articles qui pourraient vous intéresser :